Comment l’alimentation anti-inflammatoire optimise la performance sportive ?

De nombreux sportifs ressentent des douleurs chroniques qui peuvent impacter leur santé leurs performances. Débuter une alimentation anti-inflammatoire peut aider à soigner cela. Dans cet article, nous aborderons ce que c’est et quoi manger, en quoi ce régime est adapté aux sportifs et les éventuelles alternatives. 

Comment et pourquoi avoir une alimentation anti-inflammatoire ?

L’inflammation est une réaction de notre corps face à des infections ou blessures. Cette dernière peut rapidement devenir chronique et causer des douleurs impactant les performances du sportif. L’alimentation joue un rôle central sur son degré. Quels aliments manger dans ce régime ?  

  • Les légumes (crucifères) et les fruits (baies) : riches en fibres et antioxydants, ils sont bons pour le microbiote et l’équilibre du PH intestinal mais aussi l’oxandrolone Anavamed 10.
  • Les poissons gras : riches en oméga-3, leurs molécules sont naturellement anti-inflammatoires. Plus d’hésitation, foncez sur le maquereau, la truite ou le saumon (en sushi, à la vapeur ou à la poêle). 
  • Les légumineuses et les céréales complètes : les haricots secs, lentilles ou pois contiennent des composants anti-inflammatoires. Les céréales, elles, stabilisent l’équilibre intestinal et proposent un indice glycémique bas. 
  • Les oléagineux : noisettes, amandes, noix et pistaches sont toutes riches en phytostérols et donc correspondent parfaitement à ce régime. 
  • Les épices : notamment le curcuma qui est le grand gagnant, vous pouvez l’utiliser dans vos soupes, salades, vos boissons ou même certains desserts. 
  • L’eau : l’hydratation de l’ensemble du corps est indispensable pour le fonctionnement optimal de tous les organes. 

Les bienfaits pour le sport

Faire baisser les douleurs chroniques va permettre au sportif de gagner en confort et présenter les avantages suivants : 

  • Amélioration de la récupération : réduire l’inflammation permet une récupération plus rapide après l’effort.
  • Réduction des douleurs articulaires : les sportifs sont très attentifs à leurs muscles et tendons. Ne plus être inflammé ou avec des douleurs récurrentes permet de mieux récupérer avec l’effort physique. 
  • Meilleure endurance : une bonne alimentation, équilibrée, permet d’améliorer l’endurance et la performance au global.

Les autres régimes bénéfiques

Ce régime a su montrer ses avantages, pour autant il ne convient pas à tous les athlètes. Voici deux autres régimes qui peuvent leur convenir. 

  • Le régime cétogène : l’alimentation cétogène, aussi connue sous le nom de régime kéto, se caractérise par une réduction drastique de l’apport en glucides (5 à 10 %, soit 20 à 50 grammes par jour) et une augmentation des lipides. Il ne semble pas restrictif, pour autant, il est dur à tenir dans le temps car les glucides sont proscrits tout comme de nombreux fruits. C’est l’état de cétose atteint après plusieurs semaines de régime qui permet de performer dans votre sport.
  • Le régime paléo : axé sur les aliments non transformés (bruts, non industriels), riches en antioxydants, fibres et acides gras. 

En conclusion, cette mode alimentaire joue un rôle décisif dans la performance sportive. Le fait d’améliorer votre alimentation pour la rendre équilibrée ne peut que jouer favorablement sur vos futures performances sportives.