Euro 2024 : Saliba et France + Belgique & Ukraine battus

Matin.

Commençons par le match d'hier soir entre la France et l'Autriche, qui a vu William Saliba débuter pour Les Bleus. Les discussions avant le tournoi étaient qu'il serait sur le banc, et je dois dire que je suis heureux qu'il ait obtenu le feu vert. Un joueur de sa qualité ne peut que s'améliorer encore en jouant au plus haut niveau – cela ne lui servirait à rien d'être assis à regarder plutôt que sur le terrain. Didier Deschamps a ensuite expliqué sa décision en ces termes :

« Si j'ai décidé de faire jouer William Saliba, c'est parce que je pensais qu'il était plus prêt que Konaté pour un tel match. Mais je ne veux perdre personne non plus, nous aurons besoin de tout le monde. Ils [Saliba and Upamecano] avoir 120 minutes ensemble en équipe de France, ce n'est pas beaucoup, mais ils ont cette capacité à être très solides en face-à-face [situations], même s'il y avait quelques dégagements qu'ils pourraient améliorer, ils dégageaient beaucoup de force et de calme. Nous en avions besoin contre un tel adversaire.

Il a joué en tant que défenseur central gauche, à l'opposé de celui d'Arsenal, et j'ai pensé qu'il avait eu un match assez soigné. Aucun joueur français n'a fait plus de passes, et aucun joueur français titulaire n'a eu une meilleure précision que lui (95%). Il y a eu quelques petits moments défensifs, une tête manquée en première mi-temps a permis à l'Autriche d'avoir une grande chance de marquer, mais cette situation s'est développée principalement parce que Dayot Upemecano a donné le ballon à moindre coût en haut du terrain et a été rattrapé hors de position.

J’ai cependant été impressionné par l’Autriche. Ils étaient bien organisés et ont vraiment travaillé dur, effectuant des tacles sur tout le terrain – il leur manquait juste un peu de qualité avec le dernier ballon. Les attaquants français ont démontré leur rythme incroyable à de nombreuses reprises, mais comme l'opposition, ils n'en ont pas eu assez dans le dernier tiers pour menacer systématiquement le gardien. Le fait qu’il s’agisse d’un but contre son camp malheureux/maladroit raconte en quelque sorte l’histoire.

Kylian Mbappe a raté le genre d'occasion que l'on s'attendrait à ce qu'il marque dans son sommeil, et sa nuit s'est terminée douloureusement lorsqu'il s'est fracassé le nez sur les épaules robustes de Kevin Danso – confirmé plus tard comme étant brisé, comme si les photos ne racontaient pas l'histoire. . Je suppose qu'il devra jouer avec un masque, mais nous devrons attendre de voir à quel point il est prêt pour leur prochain match.

Avant cela, la Belgique, à l'air désolé, avait perdu 1-0 contre la Slovaquie. Menés d'un but dès le début, leur première mi-temps a été vraiment terrible. Romelu Lukaku était pauvre, Leandro Trossard était loin de sa forme à Arsenal et Kevin de Bruyne semblait alourdi par sa greffe de cheveux. Quant à la cible supposée d’Arsenal, Amadou Onana, c’est une passe difficile de ma part.

Mais ce fut un match mouvementé. La Belgique pensait avoir égalisé, mais Lukaku a envoyé le ballon depuis une position de hors-jeu et le match a été exclu. Je pense que s'il l'avait laissé, il serait entré et serait resté, mais l'instinct de l'attaquant et tout ça. Ensuite, Lukaku a marqué à nouveau, mais VAR est intervenu, décidant qu'un léger handball de Lois Openda lors de la préparation était délibéré. Ils ont même utilisé une nouvelle technologie pour préciser que le ballon avait touché la main du joueur :

Ce qui, je suppose, est bien, s'il existe un moyen de produire une plus grande précision, alors nous vivons à une époque qui l'exige, mais la question est vraiment de savoir s'il s'agissait d'un handball délibéré. Je l'ai revu, et pour moi, c'est la balle qui frappe sa main plutôt que l'inverse, et même ainsi, « l'avantage » est si minime qu'il ne vaut pas la peine d'être pris en compte. Je sais que la règle du handball en frustre beaucoup, mais je ne pense pas qu'un but devrait être exclu pour cela.

Le manager belge, Dominic Tedesco, s'est montré plus optimiste que beaucoup n'auraient pu l'être, déclarant ensuite :

Nous avons perdu et je veux être un bon ou au moins un juste perdant ; nous ne devrions pas parler de VAR. Nous faisons confiance à ces gars, nous faisons confiance au VAR et aux arbitres et s'ils soufflent et disent que c'est du handball, nous devons leur faire confiance et l'accepter et c'est tout.

Je pense que sa plus grande préoccupation sera la qualité globale de la performance de son équipe, qui était loin d'être assez bonne – surtout en première mi-temps. Il en sera de même pour Sergei Rebrov, dont l'équipe ukrainienne s'est inclinée 3-0 lors d'un match très divertissant contre la Roumanie. J'ai vu des histoires nous liant à leur gardien, Andriy Lunin, et sur la base d'hier, il peut aller dans la même poubelle qu'Onana.

Pour être honnête, son erreur en première mi-temps a été impitoyablement punie, la finition de Nicolae Stanciu a été exceptionnelle – le but du tournoi jusqu'à présent pour moi. Rendu encore meilleur par les rediffusions au ralenti qui montraient que le ballon avait entaillé le dessous de la barre transversale – ce qui améliore chaque but de 14,32 % et c'est un fait scientifique. Lunin a également été médiocre pour le deuxième match de la Roumanie, un tir de loin sur lequel il a plongé, et je ne pense pas qu'Oleksandr Zinchenko voudra voir trop de rediffusions du troisième.

Tout bien considéré, c'était une victoire tout à fait méritée pour la Roumanie, et pendant tout ce temps, alors que je voyais Mykhaylo Mudryk décrocher un 2/10 et montrer sa première touche qui ressemble à une mule portant des bottes en béton, je me demandais ce que Mikel avait bien pu faire. Arteta et Edu ont vu en lui (en plus d'être très rapide) cela les a poussés à le poursuivre aussi loin qu'ils l'ont fait.

Aujourd'hui, c'est la Turquie contre la Géorgie en début de soirée, suivi du Portugal contre la République tchèque, sans réel intérêt d'Arsenal pour aucun des deux matchs – à l'exception d'un vague et faux intérêt de transfert pour quelques joueurs présents. Pour en savoir plus sur l'Euro, rejoignez-nous ce matin sur Patreon pour notre podcast récapitulatif, et il y a aussi un tout nouveau Arsecast Extra pour vous ci-dessous, enregistré juste avant le match de la France contre l'Autriche hier soir. Apprécier!

Télécharger – iTunes – Spotify – Acast – RSS