Gary O’Neil : « L’arbitre a admis avoir commis une erreur lors du match entre Fulham et Wolverhampton Wanderers »

L’entraîneur-chef des Wolverhampton Wanderers, Gary O’Neil, révèle que l’arbitre a admis que Fulham n’aurait pas dû se voir accorder deux pénalités lors d’une victoire 3-2 lundi soir.

Wanderers de Wolverhampton l’entraîneur-chef Gary O’Neil a révélé que l’arbitre avait accepté que Fulham n’aurait pas dû se voir accorder deux pénalités lors du match de Premier League de lundi soir.

Dans un match qui comprenait trois tirs au but au total, les Cottagers l’ont emporté par un score de 3-2, Willien filet de 12 mètres à deux reprises de chaque côté de Hwang Hee-chan marquer pour les loups.

Cependant, comme cela a été le cas à de nombreuses reprises tout au long de cette saison, le VAR a coûté cher aux Wolves, l’argument selon lequel Fulham n’aurait dû se voir infliger aucun des deux penaltys et faire expulser un joueur.

Au début de la seconde période, Nelson Semedo a été jugé comme ayant commis une faute Tom Cairneyl’arbitre donnant la décision sur le terrain et étant soutenu par le VAR.

O’Neil a affirmé que l’arbitre Michael Salisbury lui a depuis dit que VAR aurait dû annuler cet appel particulier, admettant qu’il avait commis une erreur.

Lors des phases finales du concours, Carlos Vinicius s’est levé après un échange avec Max Kilman et a semblé établir un léger contact avec un coup de tête, l’attaquant n’ayant reçu un carton jaune qu’après que Kilman soit resté debout.

La décision la plus décisive a été prise dans le temps additionnel, Harry Wilson descendre sous un contact minimal de João Gomes. Après que l’arbitre n’a pas accordé de penalty, VAR a affirmé qu’une erreur claire et évidente avait été commise.

Dans les trois cas, en particulier dans le deuxième penalty de Fulham, le consensus général est que les Wolves ont des raisons d’être lésés, mais Schofield a insisté sur le fait qu’il y avait suffisamment de contacts pour annuler la prétendue infraction de Wilson.

Après le match, O’Neil a retardé ses engagements médiatiques pour avoir ce qu’il a décrit comme « une conversation d’adulte » avec Schofield et ses assistants, révélant ce qui avait été dit dans une interview avec Sports aériens.

O’Neil a déclaré : « Nous avons discuté de beaucoup de décisions. Vinicius aurait dû être absent pour avoir donné un coup de tête à Max. [Kilman]. Tim Réam aurait dû être expulsé pour une deuxième infraction pouvant être réservée sur la pénalité. Ce sont mes opinions.

« Nelson [Semedo] joue le ballon et ne touche pas Tom Cairney. L’arbitre dit qu’il a estimé que c’était une erreur et qu’il aurait dû être envoyé au moniteur. Cela ne m’aide pas. Celui-là a donc été pratiquement admis que c’était une erreur. Celui de Harry Wilson, nous ne sommes pas d’accord. Je sens que c’était doux. Car les quatre décisions qui nous sont défavorables sont difficiles à prendre et nous ne méritons pas cela.

« [It’s] pas de chance que cela continue à nous nuire. Mais oui, il y a de mauvaises décisions arbitrales là-dedans, j’ai eu une bonne conversation d’adulte avec lui [the referee]. Je ne suis pas en colère contre les gens, c’est du genre ‘Allez les gars, il y en a six ou sept qui sont contre nous’.

« C’est un grand club. L’impact que vous avez sur ma réputation, sur le club et sur les moyens de subsistance des gens est énorme. Nous devrions pouvoir parler du jeu et non des décisions, mais malheureusement, nous ne pouvons pas. »

L’Anglais a ajouté : « J’ai toujours été pour le VAR mais je pense que cela pose des problèmes en ce moment. Je pense que le VAR nous a coûté cher. Le fait que l’on soit considéré comme une erreur évidente et que l’autre ne le soit pas est une erreur. [baffling].

« Peut-être qu’avec juste un arbitre humain, l’un des penaltys aurait pu être contre nous, mais le fait que nous en ayons concédé deux, pour moi, le VAR n’aide pas aux décisions subjectives. Peut-être que ce soir m’a finalement retourné contre le VAR. »

Les loups restent en 12e position au classement de la Premier League, 10 points au-dessus de la zone de relégation, avant un déplacement face à Arsenal samedi après-midi.