Le chaos des transferts ! Cédric lié à la décision turque

Bonjour, tout cela depuis un Dublin très froid.

Il fait actuellement -2 avec une réelle sensation de -7, ce qui est exactement là-bas pour cette partie du monde. Ma fille, qui a déménagé au Canada en septembre et qui a connu des températures de -40 la semaine dernière, rirait probablement si elle lisait ceci, mais elle ne le fera pas, et c’est de sa faute si elle a déménagé au Canada. C’est comme installer son camp au soleil et se plaindre qu’il fait trop chaud.

Remarquablement, nous avons quelques nouvelles sur les transferts pour vous ce matin. Ce n’est pas le bon genre où quelqu’un entre, mais c’est l’autre bon genre où quelqu’un part. Cédric Soares a été lié à quelques clubs turcs, Besiktas et Trabzonspor. Or, d’habitude, vous prendriez avec des pincettes ces histoires, qui sont sorties en premier de la presse turque.

Il faudrait que je vérifie cela correctement, mais je dirais qu’au fil des années, le taux de réussite des rumeurs de transfert impliquant des joueurs d’Arsenal et des clubs turcs, ainsi que des joueurs turcs liés à Arsenal, a un taux de réussite d’environ 0,00000001 %. Et c’est être un peu généreux. C’est souvent – ​​uniquement en termes de carrière de footballeur – le dernier refuge des damnés, et le plus souvent, les damnés n’y arrivent jamais. Néanmoins, Sami Mokbel (quelqu’un qui est très à l’écoute d’Arsenal) a rapporté que «les discussions sont en cours‘.

Pour être honnête, c’est un peu vague. Cédric est dans les 6 derniers mois de son contrat, et il se pourrait que son agent (notre vieil ami Kia Joorbachian) négocie avec des clubs un transfert gratuit cet été. Ce sont des discussions. Le genre de discussions dont nous voudrions peut-être entendre parler sont les deux clubs qui concluent un accord pour son départ en janvier. Besiktas vient de nommer l’ancien sélectionneur du Portugal, Fernando Santos, comme nouveau manager, et Cédric a remporté la plupart de ses 34 sélections internationales sous sa direction. Du coup, ça ajoute un peu de poids à l’histoire.

Certains pourraient se demander : « Pouvons-nous nous permettre de laisser partir un joueur expérimenté alors que nous sommes un peu légers défensivement ? », et c’est une bonne question, mais je dirais « Oui, oui, nous pouvons ». Cédric n’a plus débuté un match en Premier League depuis mai 2022. Il n’a pas fait de match de championnat cette saison, et même la saison dernière lorsqu’il a été prêté à Fulham, il n’y a pratiquement pas joué. Avec tout le respect que je lui dois, à 32 ans, il est une couleur éclatée à ce niveau. Il est temps de dire « Merci pour le contrat extraordinairement lucratif que vous avez obtenu en signant gratuitement avec une équipe de Southampton qui était très heureuse de vous voir partir, mais il est temps de lui dire au revoir ».

Encore une fois, pour être honnête, ce n’est pas sa faute. Quel joueur de 28 ans ne saisirait pas l’occasion de passer de Southampton à Arsenal avec l’offre d’un contrat de quatre ans – et un Bosman aussi pour tout ce que cela implique – sur la table ? Pour moi, l’accord avec Cédric est une relique d’un passé pas si lointain où des décisions ont été prises qui ont profité bien plus aux autres qu’au club. S’il part en janvier, nous retirons environ 100 000 £ par semaine de la masse salariale. Cela ne signifie peut-être pas grand-chose par rapport à ce que nous pouvons faire ce mois-ci, mais cela reste une part importante, et les derniers vestiges de ces décisions de recrutement frustrantes ont disparu.

L’autre chose que je dirais, c’est qu’il y a eu beaucoup de clameurs récentes selon lesquelles les jeunes joueurs n’avaient pas d’opportunités, et même si je pense que c’est plus compliqué qu’on ne le présente souvent, peut-être que le départ de Cédric pourrait ouvrir la porte à quelqu’un comme Reuell Walters. . Je ne peux pas dire s’il sera assez bon pour Arsenal, mais en fin de compte, préféreriez-vous le voir disposer de quelques minutes pour nous aider à le découvrir, ou un joueur dont nous savons avec certitude qu’il n’est pas bon ? assez pour cette équipe ?

C’est le cycle naturel des choses, un vétéran s’en va, le chemin pour un joueur plus jeune devient un peu moins bloqué, et peut-être que de cette opportunité quelque chose de bon émergera. C’est bien sûr le meilleur scénario, mais je préférerais voir quelqu’un avoir une chance plutôt que de s’en tenir à quelque chose dont nous savons qu’il ne fonctionne pas. Cela pourrait également signifier qu’un éventuel accord de prêt pour un défenseur est plus probable. Je suppose que nous le saurons.

Tout cela, bien sûr, nécessite que cette rumeur ne soit pas un tas de conneries complètes et totales, et comme je l’ai dit plus haut, il y a de fortes chances qu’il ne s’agisse que de paroles en ce moment. Pourtant, voyons ce qui se passe, il y aura peut-être un peu de loukoum pour Cédric.

Jusqu’à demain.