Le demi-finaliste de la Coupe du monde admet qu'il était autrefois sur le point de rejoindre Liverpool

Un demi-finaliste de la Coupe du monde a expliqué à quel point il avait failli signer pour Liverpool lorsqu'il était adolescent, mais cette décision n'a jamais eu lieu.

Dele Alli était un panéliste invité sur Sky Sports Football du lundi soir alors qu'il regardait ses coéquipiers d'Everton succomber 6-0 face à Chelsea, et il a révélé qu'il avait rencontré le manager des Reds de l'époque, Brendan Rodgers, après une performance accrocheuse pour MK Dons contre Coventry en 2014.

L'homme aujourd'hui âgé de 28 ans a déclaré (via Daily Mail) :

Dele n'aurait qu'à attendre encore un an pour passer en Premier League, même si Tottenham était sa destination et non Liverpool.

Le meneur de jeu a été exceptionnel au cours de ses deux premières années dans le nord de Londres, marquant 22 buts lors de la saison 2016/17 alors que les Spurs terminaient deuxièmes derrière Chelsea, et il a débuté lors de la défaite de l'Angleterre en demi-finale de la Coupe du monde 2018 contre la Croatie.

Cependant, au moment où José Mourinho a pris la direction de Tottenham lors de la campagne 2019/20, il était tombé en disgrâce suite aux accusations selon lesquelles il avait perdu sa soif de football, bien qu'il ait obtenu un large soutien après une interview révélatrice l'été dernier à qu'il a ouvert sur une enfance ruinée par les abus sexuels et le trafic de drogue.

Les fans de Liverpool qui regardaient Dele se battre contre les Spurs au milieu des années 2010 ont peut-être ressenti un pincement d'envie, même si nous avions notre propre meneur de jeu spectaculaire en la personne de Philippe Coutinho, qui allait être rejoint par une ligne avant révolutionnaire de Mo Salah, Bobby Firmino et Sadio Mané.

Il est facile de comprendre pourquoi Rodgers aurait été intéressé par le non-conformiste alors adolescent à l'époque de MK Dons, mais compte tenu de la façon dont les choses se sont déroulées à Anfield pendant le règne de Jurgen Klopp, nous n'avons pas besoin de nourrir trop de regrets de ne pas avoir signé le maintenant joueur d'Everton.