Sélectionner une page

FC Gueugnon 2000 : Dans les coulisses de l’exploit. Foot d’Avant vous conseille ce livre pour Noël. Aujourd’hui, découvrez les extraits du témoignage de Richard Trivino, l’ex-gardien gueugnonnais, qui est aujourd’hui directeur sportif du FCG (N3).

“Moi, j’ai commencé ma carrière à Gueugnon en débutants. Et je suis allé jusqu’en équipe seniors. Lors de l’épopée en Coupe de la Ligue, j’étais le Gueugnonnais pur souche. Mon père (Christophe) était responsable des jeunes et tout le temps au club. Il ne m’a jamais monté la tête avec le foot professionnel. C’était plutôt : ‘Fais des études et après on verra’. Mais ça ne m’empêchait pas de rêver, surtout que le FCG était installé en L2 à l’époque. Moi, quand j’étais gamin, je m’imaginais jouer au Stade Jean-Laville. Mais gagner la Coupe de la Ligue, c’était même pas en rêve (rires). Alors la Coupe d”Europe sous le maillot de Gueugnon…

Avec les Amara Traoré, Eric Boniface et David Fanzel, on avait un recul exceptionnel par rapport à cette finale. Personnellement, j’étais vraiment dans ma bulle… Nous, on jouait ce match pour gagner, tout simplement. Quand j’ai vu les Ali Benarbia, Laurent Robert, Christian à l’échauffement, franchement, ça ne m’a rien fait du tout… Sur le terrain, nous n’avons pas respecté les joueurs du PSG, dans le sens sportif du terme. Cela a fait notre force.

Quatre choses m’ont beaucoup marqué dans l’avant-match. D’abord la collation qui a eu lieu 3h30 avant la finale. Amara avait organisé un vote à mains levées. ‘Ce soir, on gagne la Coupe de la Ligue, qu’est-ce qu’on offre aux autres joueurs qui ne sont pas là ?’, avait-il affirmé. Du coup, moi j’étais jeune et je me suis dit : ‘Eh bien, on va sûrement la gagner en fait’. Quand on est parti de l’hôtel, il y avait un mariage. Un membre du staff nous a encouragés à faire, un par un, un bisou à la mariée. ‘Ça porte bonheur’, répétait-il. Le discours d’Alex avait aussi été marquant : ‘Les gars, on ne se souvient que de l’équipe qui gagne. C’est con mais si vous perdez, Gueugnon ne sera pas inscrit sur la coupe’, avait-il déclaré. Enfin, je n’oublierai pas le tifo des supporters gueugnonnais au Stade de France…”

Pour lire la suite… Commande le livre 100% foot d’avant : FC Gueugnon 2000 dans les coulisses de l’exploit