Enfin – une grande soirée européenne au stade d’Arsenal

Bonjour à tous.

Une soirée passionnante nous attend alors que nous affronterons le Bayern Munich lors du match aller de notre quart de finale de la Ligue des Champions. Cela fait longtemps que nous n'avons pas atteint ce stade de la compétition, et cela promet d'être une soirée difficile contre des adversaires qui nous ont causé beaucoup de problèmes et de souffrances dans le passé.

Mikel Arteta n'a pas révélé grand-chose en termes de nouvelles de l'équipe, mais après avoir joué contre Brighton samedi soir, le délai d'exécution est assez court. C'est exactement le genre de scénario auquel il pensait sûrement lorsqu'il parlait de joueurs de haut niveau devant jouer tous les trois jours.

Je n'envisage pas trop de rotation, et si je devais deviner, le line-up de ce soir pourrait ressembler à : Raya, White, Saliba, Gabriel, Tomiyasu, Jorginho, Rice, Odegaard, Martinelli, Saka, Havertz.

Les changements surviennent sur le côté gauche où vous pourriez faire valoir qu'il s'agit plus d'un match de Tomiyasu que d'un match de Zinchenko, mais je ne serais pas non plus surpris de le voir rester avec l'ancien homme de Man City. Quant à Martinelli, ils lui ont accordé quelques minutes contre Man City, quelques minutes contre Luton et une bonne demi-heure contre Brighton. Je peux me tromper, mais c'est comme s'ils le préparaient pour celui-ci après avoir subi cette blessure et avoir été mis à l'écart pendant quelques semaines. Ces minutes étaient destinées à le remettre en jeu et, espérons-le, à retrouver un peu de rythme, car son explosivité pourrait être très utile dans un match comme celui-ci.

Le bilan de Gabriel Jesus en Europe cette saison me fait me demander s'il pourrait faire réfléchir le manager, mais la forme de Kai Havertz signifie qu'il devrait jouer large, et si Arteta peut choisir Saka et Martinelli ensemble pour la première fois. Lors de notre victoire 6-0 contre Sheffield United le 4 mars, je pense qu'il le fera.

Quant à l'opposition de ce soir, on a beaucoup parlé de sa saison « difficile ». Ils ne remporteront pas la Bundesliga pour la première fois depuis 2012, mais cela tient autant à la saison extraordinaire que connaît le Bayer Leverkusen qu'à toute autre chose. Pourtant, les choses ne vont pas bien dans les coulisses. Il y a des problèmes avec le manager Thomas Tuchel qui part cet été, un homme mort classique, et il y a certainement des problèmes entre lui et certains joueurs (Lewis explique beaucoup plus dans notre podcast d'aperçu Patreon).

Espérons que cette incertitude se manifestera dans leur performance ce soir, mais il suffit de regarder l'équipe pour comprendre qu'elle est toujours remplie de joueurs de qualité. La Ligue des champions est tout ce qui reste au Bayern cette saison, ce qui pourrait bien lui apporter une motivation supplémentaire. Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que leur forme récente était pertinente pour le match de ce soir, Arteta a répondu :

De mon côté non. De plus, c'est quelque chose sur lequel nous n'avons aucun mot à dire ni aucun contrôle et nous attendons toujours le meilleur de notre adversaire, contre le Bayern, Brighton ou Aston Villa. Peu importe où ils se trouvent, vous devez toujours vous attendre à ce qu’ils jouent de la meilleure façon possible et soyez prêt à les surpasser.

Néanmoins, il ne fait aucun doute que ce n’est pas le même genre d’équipe du Bayern qui s’est déchaînée contre nous dans le passé. Ils ne sont pas dans leur meilleur moment, nous profitons d'une superbe forme au cours de laquelle les forces de cette équipe se manifestent semaine après semaine, et si nous pouvons jouer à notre potentiel et ne pas nous laisser prendre par l'occasion. , nous sommes certainement capables de gagner ce match à domicile devant 60 000 supporters d'Arsenal. N'oubliez pas qu'il n'y a pas de fans à l'extérieur autorisés pour celui-ci, ce qui pourrait être considéré comme un léger avantage pour nous, et lorsqu'on lui a demandé pourquoi il tenait si à faire bouger la foule pour des matchs comme celui-ci, Arteta a déclaré :

Je vois l’énergie qui change les joueurs. Leur croyance, leur langage corporel, à quel point ils ont hâte de jouer, à quel point ils se sentent protégés. C'est comme un coussin là pour leur dire, et le vent qui souffle dans leur dos pour leur dire : allez-y, nous sommes juste derrière vous. Et cela se ressent lorsque nous pouvons le faire à la maison. C'est extraordinaire, ça change, on ressent des choses dans son corps et demain il faut ressentir le dernier coup et il faut être prêt à chaque ballon.

Espérons donc que tout se mettra en place ce soir-là. Les fans, l'ambiance, la performance, le résultat. Je ne pense pas que l'on puisse tenir quoi que ce soit pour acquis à ce stade de la Ligue des champions, face à une équipe composée de nombreux joueurs qui ont remporté cette coupe il y a seulement quelques saisons, mais je pense que nous pouvons être sûrs qu'il s'agit d'un Arsenal. équipe qui peut bien s’en sortir à ce niveau. C'est une grande soirée européenne, du genre dont nous rêvons depuis si longtemps, alors espérons que nous nous rendrons justice.

Bon, restons-en là. Je me dirige vers celui-ci, j'ai hâte de voir comment celui-ci se déroulera et de retrouver certains d'entre vous. Rendez-vous dans les lieux habituels, ou juste aux alentours.

Pour l'instant, je vous laisse avec notre podcast d'aperçu sur Patreon, et nous aurons toujours toute la couverture habituelle du blog en direct et des informations d'après-match sur Arseblog News.

Allez les rouges !